6 nouvelles communes en Isère

Six nouvelles communes sont officiellement crées en Isère au 1er janvier 2019.

Création de nouvelles communes

Ces nouvelles communes sont des regroupements de communes existantes.
Ou pour reprendre la terminologie officielle, « des regroupements de communes issus d’un consentement libre et volontaire des élus. Le cadre souple offert par la loi permet aux élus de redéfinir eux-mêmes l’échelon communal, dans sa dimension la plus adéquate pour régler avec efficacité les problématiques du quotidien des habitants« .

Dans l’arrondissement de La Tour du Pin
Val-de-Virieu : regroupe les communes de Panissage et de Virieu

Dans l’arrondissement de Vienne
Porte-des-Bonnevaux : regroupe les communes d’Arzay, de Commelle, de Nantoin et de Semons.
Ornacieux-Balbins : regroupe les communes de Balbins et d’Ornacieux.
Ces deux nouvelles communes sont situées à proximité de La Cote Saint André.

Dans l’arrondissement de Grenoble
Plateau-des-Petites-Roches : regroupe les communes de Saint-Hilaire-du-Touvet, de Saint-Pancrasse et de Saint-Bernard-du-Touvet
Le Haut-Bréda : regroupe les communes de Pinsot et de La Ferrière
Chantepérier : regroupe les communes de Chantelouve et Le Périer

Le département de l’Isère compte donc maintenant 512 communes au lieu de 521.

Un nouvel EPCI (Établissement public de coopération intercommunale)
C’est aussi au 1er janvier 2019 qu’est née La communauté de communes Entre Bièvre et Rhône, qui regroupe les communautés de communes du Pays roussillonnais et du Territoire de Beaurepaire.